Il est difficile pour les producteurs de partout dans le monde d’assurer à leur pays une offre stable en aliments. Par mauvais temps ou pendant des périodes économiques difficiles, les gouvernements doivent souvent offrir à leurs producteurs des programmes de soutien et des subventions. Or, les producteurs de poulet canadiens sont fiers de faire les choses autrement.

Pour organiser la production de poulet au Canada et veiller à ce que les magasins et les assiettes soient toujours remplis de poulet frais, notre industrie utilise une méthode de gestion des risques appelée « gestion de l’offre ». Ce système permet aux producteurs de l’ensemble du pays de faire correspondre leur production à la demande canadienne. En d’autres mots, nous déterminons prudemment la quantité de poulet dont a besoin le Canada et nos producteurs veillent à produire cette quantité.

Grâce à ce système, les consommateurs sont assurés d’avoir une offre fiable d’aliments frais, de haute qualité, à un prix raisonnable. En veillant à ce que les producteurs reçoivent des revenus justes et stables pour leur travail, la gestion de l’offre élimine également la nécessité d’offrir des subventions ou d’utiliser l’argent des contribuables. La gestion de l’offre favorise plutôt un secteur sain et viable au sein duquel les producteurs peuvent réinvestir avec confiance dans leurs communautés et leur entreprise.

Prix de détail

Même si la gestion de l’offre permet aux producteurs de recevoir un revenu juste provenant du marché qui couvre leurs coûts de production, il est important de comprendre qu’elle ne fixe pas les prix de vente au détail ni les prix dans les restaurants. Ces prix sont fixés par les détaillants et les restaurateurs, en fonction de nombreux facteurs : influences régionales, emplacement des commerces, produits d’appel, concurrence, etc. Autrement dit, ceux-ci demandent ce que le marché est prêt à payer. Les producteurs négocient ce qui s’appelle le « prix à la production » – le montant que reçoit le producteur par poulet vivant qui sort de la ferme. À cet égard, le prix d’achat de la moulée est la composante la plus importante du prix à la production.

Grâce à ses trois grands piliers (contrôle des importations, planification de la production et fixation des prix par les producteurs), le système de gestion de l’offre pour le poulet continue d’évoluer afin de répondre aux demandes changeantes du marché canadien.