Les Producteurs de poulet canadiens continuent de mettre au point leurs pratiques de production en réponse aux préférences des consommateurs, et ces derniers le font clairement comprendre : les Canadiens veulent savoir d’où viennent les aliments, la façon dont ils sont produits et ce qu’ils contiennent. Ce qui motive en partie la curiosité à l’égard de ce que contiennent les aliments est la question de l’utilisation de certains médicaments à la ferme, soit les antibiotiques, également appelés antimicrobiens.

Les Producteurs de poulet du Canada ont élaboré une stratégie sur l’UAM de concert avec tous leurs intervenants de l’industrie, et avec le soutien de l’Association de nutrition animale du Canada, la Fédération canadienne des couvoirs, les Producteurs d’œufs d’incubation du Canada, le Conseil canadien des transformateurs d’œufs et de volailles, les Éleveurs de dindon du Canada et l’Association canadienne des vétérinaires aviaires.

La stratégie se fonde sur la réduction, la surveillance, la gouvernance ainsi que la recherche et l’innovation. Les éléments clés de la stratégie sur l’UAM sont les suivants :

  • Définir l’UAM et analyser les tendances en matière de résistance antimicrobienne (RAM);
  • Examiner les pratiques de gestion exemplaires;
  • Assurer des contrôles efficaces de l’UAM au Canada;
  • Sensibiliser les intervenants aux questions relatives à l’UAM et à la RAM;
  • Mener des recherches et assurer l’accès à des produits de rechange.

L’étape la plus importante de cette stratégie à ce jour était l’élimination des antibiotiques de catégorie I dans l’ensemble de l’industrie du poulet. Les antibiotiques de catégorie I sont ceux qui sont jugés les plus importants pour la santé humaine, et depuis le 15 mai 2014, leur utilisation préventive n’est plus permise dans l’industrie canadienne du poulet.

En mai 2017, les Producteurs de poulet du Canada ont annoncé que l’industrie du poulet éliminerait l’utilisation préventive des antibiotiques de catégorie II d’ici la fin de 2018 et qu’elle visait à éliminer celle des antibiotiques de catégorie III d’ici la fin de 2020.

La stratégie mise à jour continuera de miser sur la surveillance, l’éducation et la recherche en tant qu’outils de mise en oeuvre de la stratégie sur l’UAM des Producteurs de poulet du Canada.

Cette stratégie de réduction représente une étape importante pour l’industrie et nous continuerons à travailler avec le gouvernement et les parties prenantes afin d’assurer l’utilisation responsable et d’apaiser cette préoccupation importante.

Pour atteindre leurs objectifs, les Producteurs de poulet du Canada basent leur travail sur la stratégie « Lutter contre la résistance aux antimicrobiens et optimiser leur utilisation : un cadre d’action pancanadien » du gouvernement du Canada.

Comme toujours, les consommateurs peuvent avoir la certitude que le poulet canadien est exempt de résidus d’antibiotiques. À cet égard, le Canada s’est doté d’une réglementation stricte en matière d’utilisation d’antibiotiques et de périodes de retrait. En effet, l’Agence canadienne d’inspection des aliments veille à ce que le poulet offert sur le marché ne contienne pas de résidus.

Pour plus d’information, visitez les liens ci-dessous:

amu-brochure-fr

La stratégie de réduction de l’utilisation des antimicrobiens

Blogue: Stratégie de réduction de l’utilisation d’antimicrobiens

Le Poulet et les antiobiotiques – Parlons des faits

Annonce de McDonald’s conforme à l’orientation de l’industrie du poulet sur l’utilisation d’antibiotiques.