Nous sommes là pour vous : Un message des producteurs de poulet canadiens concernant la COVID-19

Antibiotiques

Que peuvent faire les consommateurs pour garder les bactéries à distance ?

Expliquons comment vous pouvez réduire le risque de contamination de la volaille par les bactéries dans votre maison.

Le poulet canadien est offert aux consommateurs dans une grande variété de choix. En fait, vous pouvez en apprendre plus sur la variété de poulets offerts dans notre blogue intitulé La roue du poulet. Cela vous aidera à comprendre ce que signifient toutes ces étiquettes afin que vous puissiez toujours faire le choix qui vous convient le mieux.

Mais rappelez-vous que peu importe le type de poulet que vous achetez, votre rôle est tout aussi important. De bonnes pratiques de manipulation de la viande dans votre cuisine peuvent contribuer à réduire le risque de contamination par n’importe quelles bactéries, qu’elles soient résistantes ou non.

Vous n’avez qu’à suivre les règles que vous connaissez depuis toujours :

  • Nettoyer : lavez-vous souvent les mains et nettoyez fréquemment les surfaces (utilisez de l’eau savonneuse).
  • Séparer : évitez la contamination croisée (gardez le poulet cru à l’écart des autres aliments et utilisez des planches à découper séparées).
  • Cuire : faites cuire les aliments aux températures appropriées : 82 °C (180 °F) pour le poulet entier et 74 °C (165 °F) pour les morceaux de poulet.
  • Réfrigérer : réfrigérez rapidement les restes.

Pour en apprendre davantage à ce sujet, consultez notre page « Antibiotiques« ou notre nouveau livret sur ce thème.