Skip to main content
ffyc

Les Nouvelles du Poulailler : Le forum pour jeunes Canadiens

Aline Porrior

Depuis 1975, le Forum pour jeunes Canadiens favorise le développement des compétences en leadership chez les jeunes Canadiens en leur donnant l’occasion d’en apprendre davantage sur la gouvernance, la démocratie et la citoyenneté. Chaque année, des élèves âgés de 15 à 19 ans viennent à Ottawa pendant une semaine afin d’y rencontrer les députés et sénateurs, d’en apprendre davantage sur les relations entre l’industrie et le gouvernement et d’établir de nouvelles relations avec d’autres jeunes Canadiens motivés, en plus de participer à de nombreuses autres activités passionnantes. Le programme leur offre une multitude de possibilités de réseautage et leur permet d’appliquer les aptitudes qu’ils ont acquises dans de vraies actions communautaires.

Cette année, Les Producteurs de poulet du Canada (PPC) se sont associés aux Producteurs d’œufs du Canada (POC) en tant que commanditaires visionnaires du programme de 2016 qui sera présenté en février et en mars. La semaine dernière, les PPC et les POC ont pris part à une réception parlementaire et ont organisé pour les élèves un atelier leur expliquant le lien qui existe entre la politique et leur nourriture.

IMG_5706IMG_5711

La réception parlementaire a remporté un vif succès auprès des élèves qui ont pu y déguster de délicieuses recettes à base de poulet et d’œufs, interagir avec leurs camarades, les commanditaires et les députés et créer des souvenirs au stand d’égoportrait des PPC-POC. De plus, bon nombre de participants ont saisi l’occasion pour questionner les représentants des PPC et des POC au sujet de l’agriculture, de la gestion de l’offre et de l’importance de l’agriculture en politique.

Le jour suivant, les participants ont assisté à une présentation interactive sur les politiques alimentaires avec Lauren Kennedy, agente principale des relations gouvernementales des PPC et Lyne Robichaud, agente des affaires publiques des POC

ffyc2

On a commencé la présentation en expliquant que les consommateurs envoyaient sans le savoir un message au gouvernement en faisant une simple action chaque jour : acheter un produit à leur épicerie locale. Qu’on achète un produit pour sa marque, pour son goût ou même pour son pays d’origine, le simple fait de choisir un produit est une déclaration politique importante. Par exemple, les consommateurs achètent chaque jour des œufs et des produits de poulet canadiens, témoignage de l’appui et de la confiance qu’ils accordent aux producteurs canadiens. Cela a un impact direct sur les décisions politiques et même sur la réussite de ces industries.

Lauren et Lyne ont ensuite expliqué le rôle important de la gestion de l’offre au Canada et son importance pour les industries du poulet et des œufs. Ils ont fourni aux élèves quelques données très intéressantes sur la gestion de l’offre :

  • C’est en 1948 qu’on a proposé pour la première fois la gestion de l’offre dans l’industrie avicole canadienne pour aider l’industrie canadienne des œufs lorsque l’Angleterre a réduit ses achats d’œufs à l’étranger après la Seconde Guerre mondiale. En fait, la gestion de l’offre dans sa forme actuelle émane d’une loi fédérale qui a reçu la sanction royale en janvier 1972.
  • La gestion de l’offre assure aux Canadiens un approvisionnement régulier de poulet et d’œufs, tout en offrant un rendement équitable aux producteurs. Ce rendement leur permet d’investir en toute confiance dans leurs collectivités, ou même dans leurs fermes.
  • Ainsi, plus de 90 % des fermes soumises à la gestion de l’offre sont en réalité des fermes familiales, transmises de génération en génération, parfois fois même pendant dix générations!
  • Ensemble, les industries du poulet et des œufs ont généré 4 milliards de dollars en recettes monétaires agricoles, contribué au PIB du Canada à hauteur de 8,6 milliards de dollars et versé plus de 2,9 milliards de dollars en impôts. En outre, la gestion de l’offre génère plus de 117 000 emplois, notamment dans les fermes, mais également dans les usines de transformation, les couvoirs et les meuneries.
  • Nos producteurs aident aussi à créer des emplois dans les domaines du transport, de la vente au détail et de la restauration.
  • Un autre aspect porte sur la création des programmes à la ferme, comme de notre Programme de soins aux animaux et notre Programme de salubrité des aliments à la ferme. Les producteurs de poulets et les producteurs d’œufs travaillent en étroite collaboration avec l’Agence canadienne d’inspection des aliments à la création de ces programmes, s’assurant qu’ils respectent les normes les plus élevées en matière d’entreposage, de propreté, de qualité de l’air, de moulée, de tenue de dossiers, etc. Les deux programmes sont soumis à des vérifications par des tiers.

À la fin de la présentation, les élèves ont été divisés en groupe pour aborder et exposer les avantages de la gestion de l’offre, l’importance de l’agriculture et la responsabilité sociale. Les participants ont ensuite remercié Lauren et Lyne pour leur excellente présentation et ont poursuivi avec elles la discussion à la fin de la séance.

En tant que jeunes citoyens canadiens, leur voix, leurs décisions et leurs actions ont un sens. Nous avons été honorés de rencontrer ces jeunes esprits brillants et de discuter avec eux du pouvoir des aliments dans la politique. Les PPC et les POC aimeraient remercier le Forum pour jeunes Canadiens pour cette occasion unique et espèrent que les participants ont aimé découvrir l’agriculture et les avantages de la gestion de l’offre.

Les PPC se réjouissent à l’idée de rencontrer des élèves de partout au Canada dans le cadre des deux prochaines séances en mars.

Pour de plus amples informations sur le Forum pour jeunes Canadiens, veuillez consulter leur site Web www.forum.ca.

Commentaires