Nous sommes là pour vous : Un message des producteurs de poulet canadiens concernant la COVID-19

Grippe aviaire

La grippe aviaire ne pose pas de risque pour la salubrité des aliments

Vous avez peut-être entendu qu’un certain nombre de cas d’influenza aviaire – communément appelée « grippe aviaire » – ont été détectés dans des élevages de volaille au Canada. Il n’existe aucune preuve que le virus de la grippe aviaire puisse être transmis aux humains par la consommation d’aliments, plus précisément la volaille ou les œufs (Santé Canada, 2008). Il faut suivre les précautions habituelles lors de la manipulation ou de la consommation de produits de volaille : se laver les mains et nettoyer les surfaces fréquemment, séparer la volaille crue des autres aliments, cuire jusqu’à une température interne sécuritaire et réfrigérer les restes de table dans les deux heures.

La grippe aviaire n’est PAS la grippe humaine ou la grippe pandémique

Santé Canada indique : « Tout au long de l’année, différentes souches du virus de la grippe aviaire circulent chez les oiseaux, mais, habituellement, le virus ne se propage pas chez les humains ». La grippe aviaire est une infection virale qui, dans presque tous les cas, ne touche que les oiseaux. Lors des rares cas où elle est transmise à l’homme, c’est presque toujours par une exposition directe et prolongée à des oiseaux infectés.

Les experts sont d’avis que le gibier d’eau est un « réservoir » naturel pour les virus de la grippe aviaire. De nombreux oiseaux sauvages transportent des virus de l’influenza sans devenir malades en raison d’une résistance naturelle; or, la maladie peut être grave pour la volaille domestique. Le virus peut se présenter dans sa forme faiblement ou hautement pathogène : ceci fait référence au danger qu’il présente pour les oiseaux, et non pas sur le niveau de menace pour la santé humaine.

Risque accru pour les troupeaux de poulets

Comme la grippe aviaire est désormais présente dans plusieurs provinces ainsi qu’aux États-Unis, le risque pour tous les troupeaux de poulets du Canada est actuellement élevé. Cette situation peut s’avérer extrêmement stressante pour tous les acteurs de l’industrie, que la grippe aviaire soit présente ou non sur leur ferme ou dans leur région. De nombreuses ressources sont mises à disposition pour du soutien en santé mentale. Il est important de prendre soin de votre santé et d’utiliser les ressources appropriées au besoin.

https://animalhealth.ca/fr/sante-mentale/

https://www.domore.ag/crisis-contacts

Si vous souhaitez obtenir plus d’informations sur les moyens de prévenir la grippe aviaire dans vos troupeaux, les signes à surveiller chez vos oiseaux et les mesures à prendre si vous soupçonnez la présence de grippe aviaire dans votre élevage, veuillez consulter cette page qui présente plus d’information.