Retour à Nos producteurs

Nos producteurs

Barry et Mark Uyterlinde

l'île du Prince-Édouard

Venez en apprendre plus sur Barry et sa famille dans la campagne AIMEZ VOTRE PRODUCTEUR, AIMEZ VOTRE NAGEUR!

Barry Uyterlinde, un producteur de poulet et de lait de Brackley, à l’Île-du-Prince-Édouard, prend un moment pour réfléchir aux années qu’il a consacrées à l’industrie du poulet.

Depuis sa jeunesse, l’agriculture a toujours fait partie de sa vie. Il est né à Truro, en Nouvelle-Écosse, mais sa famille a déménagé à l’Île-du-Prince-Édouard quelques années plus tard. Sa famille élève du poulet depuis plus de 30 ans. Il y a environ 10 ans, il a racheté la ferme familiale, tout en continuant d’exploiter une ferme laitière de 50 têtes avec son fils Mark.

La ferme familiale à Brackley regroupe maintenant deux poulaillers de 42 000 pieds carrés (de deux étages chacun). « La traite est une activité plus intense. Nous trayons les vaches deux fois par jour, sans robots, indique-t-il. Mais l’élevage de poulet a changé ma vie. »

« Généralement, je monte dans le Gator pour visiter le poulailler. Je vérifie la ligne d’eau et les lignes d’alimentation, et je m’assure que tout se déroule bien », explique Mark.

« L’élevage de poulet n’est pas aussi exigeant en main-d’œuvre que d’autres types de productions, ajoute Barry, mais est associé à une foule d’avantages. On peut par exemple observer les oiseaux et interagir avec eux, et comparer les différences entre les races et leur rendement. Il y a aussi les défis associés aux différentes conditions d’élevage et à la mise sur le marché de troupeaux d’excellente qualité présentant une santé optimale. Et en prime? J’obtiens un sous-produit, de l’engrais pour mes autres cultures. » Ces cultures sont surtout du maïs, mais aussi des graminées, et sont toutes utilisées à la ferme, principalement pour nourrir les vaches.

Barry a toujours soutenu les organisations du milieu agricole, par exemple 4-H et Holstein Canada, et il affirme que c’est la force de l’industrie du poulet et sa stabilité qui lui ont donné la constance nécessaire pour l’aider à bâtir et à maintenir le reste de la ferme. « L’idée, c’est de pouvoir bâtir un avenir », ajoute-t-il.

Et pour lui, l’avenir, c’est travailler avec son fils Mark. Selon Barry, c’est grâce à la gestion de l’offre que son fils Mark pourra un jour reprendre la ferme. Et Denise, son épouse, est tout à fait d’accord. « Savoir que la gestion de l’offre existe est un soulagement, parce qu’on peut ainsi transmettre quelque chose de solide à nos enfants. On veut ce qu’il y a de mieux pour nos enfants », dit-elle.

FAITS AMUSANTS SUR BARRY

  • Quelle est ta chanson préférée? Ahead by a Century des Tragically Hip
  • Quel est ton animal préféré? Une vache Holstein
  • Parmi les endroits que tu as visités dans le monde, lequel est ton préféré? Maui – c’est tout simplement magnifique!
  • Quel est ton sport préféré? J’adore jouer au hockey et regarder du soccer