Nous sommes là pour vous. Un message des producteurs de poulet canadiens concernant le COVID-19.

Nouveau Code de pratiques pour le soin et la manipulation des œufs d’incubation, des reproducteurs, des poulets et des dindons

Le 15 juin 2016 (Ottawa) – Les Producteurs de poulet du Canada, le Conseil canadien des transformateurs d’œufs et de volailles, Les Éleveurs de dindon du Canada, Les Producteurs d’œufs d’incubation du Canada et le Conseil national pour les soins aux animaux d’élevage (CNSAE) ont le plaisir d’annoncer la publication du Code de pratiques révisé pour le soin et la manipulation des œufs d’incubation, des reproducteurs, des poulets et des dindons.

Les codes de pratiques du Canada sont des lignes directrices élaborées à l’échelle nationale pour les soins et la manipulation des animaux d’élevage. Ces documents de base font en sorte que l’on traite les animaux d’élevage selon des pratiques de gestion et de protection rationnelles qui favorisent leur santé et leur bien-être. Les codes sont utilisés comme outils pédagogiques, comme documents de référence dans les règlements et comme fondements aux programmes d’évaluation des soins aux animaux de l’industrie.

« Le code de pratiques favorise la durabilité des industries avicoles canadiennes et la réussite des producteurs » dit Vernon Froese, aviculteur et président du comité d’élaboration du code. « L’engagement des acteurs du milieu est essentiel à la création et à la mise en œuvre de normes de soins aux animaux de haute qualité. »

Le processus d’élaboration des codes du CNSAE est une démarche concertée unique en son genre, dont la crédibilité et la transparence sont assurées par la rigueur scientifique, la collaboration des acteurs et la cohérence. La révision du Code pour la volaille a été pilotée par un comité de 15 personnes composé d’aviculteurs, de représentants d’organismes de défense du bien-être animal et d’application des lois, de chercheurs, de couvoirs, de transporteurs, de transformateurs, de vétérinaires et de représentants du gouvernement. Ils ont été aidés dans leur travail par un comité scientifique de cinq personnes incluant des chercheurs et des vétérinaires spécialistes du comportement, de la santé et du bien-être des volailles. Une période de commentaires publics tenue à l’automne 2015 a permis au public et à tous les acteurs de se prononcer.

« Le processus des codes est une excellente occasion de faire progresser les politiques de bien-être des animaux d’élevage au Canada » indique le spécialiste du bien-être de la volaille Ian Duncan, qui représente la Fédération des sociétés canadiennes d’assistance aux animaux au comité d’élaboration du code. « L’achèvement de ce code représente un pas en avant. »

Les codes de pratiques du Canada sont de puissants outils pour répondre aux attentes de plus en plus élevées des consommateurs, du marché et de la société en ce qui a trait au bien-être des animaux d’élevage. Les codes appuient les pratiques responsables en matière de soins des animaux et font en sorte que toutes les personnes impliquées dans leur soin et leur manipulation soient sur la même longueur d’ondes.

Le Code pour la volaille est le huitième code de pratiques révisé selon le processus d’élaboration des codes du CNSAE. Pour plus de détails au sujet des codes de pratiques et du processus d’élaboration des codes du CNSAE, visitez le site www.nfacc.ca.

Le nouveau Code pour la volaille est disponible en ligne sur www.nfacc.ca/codes-de-pratiques/poulets-dindons-et-reproducteurs.

Le financement de ce projet est assuré par le programme Agri-marketing dans le cadre de Cultivons l’avenir 2, une initiative fédérale-provinciale-territoriale.

Le Conseil national pour les soins aux animaux d’élevage

Créé en 2005, le CNSAE est un partenariat de collaboration entre divers acteurs soucieux de partager de l’information et de travailler ensemble aux soins et au bien-être des animaux d’élevage. Le Conseil est le chef de file national en matière de soins aux animaux d’élevage au Canada. Le CNSAE remercie la Coalition canadienne pour la santé des animaux (CCSA), qui l’a aidé à obtenir des fonds pour ce projet. Pour plus de détails au sujet de CNSAE, visitez www.nfacc.ca.

Les groupes de l’industrie

Les Producteurs de poulet du Canada sont responsables du poulet produit et vendu dans le commerce au Canada. L’organisme représente les 2 700 producteurs de poulet au pays et s’assurent que le poulet dans l’assiette des Canadiens est sûr, délicieux et produit selon les normes les plus strictes.

Le Conseil canadien des transformateurs d’œufs et de volailles représente les transformateurs et les surtransformateurs de poulets et de dindons, les classificateurs et les surtransformateurs d’œufs, ainsi que les couvoirs au Canada. Ses entreprises membres, dont l’adhésion est facultative, traitent et commercialisent plus de 90 % des poulets, des dindons, des œufs, des poussins et des dindonneaux du Canada.

Les Éleveurs de dindon du Canada représentent les intérêts des plus de 500 éleveurs de dindon enregistrés au Canada. Les producteurs de dindon canadiens se font un point d’honneur d’offrir des soins exempts de cruauté à leurs animaux tout en offrant aux consommateurs un aliment sûr et de haute qualité.

Les Producteurs d’œufs d’incubation du Canada existent depuis 1986 et représentent 230 producteurs d’œufs d’incubation de poulet de chair. La mission des POIC est de continuer à favoriser la croissance et la rentabilité du secteur des œufs d’incubation de poulet de chair du Canada afin d’avoir une industrie forte, efficace et concurrentielle, et de garantir à l’industrie canadienne du poulet un approvisionnement fiable en œufs d’incubation de poulet de chair de qualité.

 

-30-

Renseignements :

Jackie Wepruk, directrice générale et coordonnatrice du projet,
Conseil national pour les soins aux animaux d’élevage,
403-783-4066, nfacc@xplornet.com;

Lisa Bishop-Spencer, directrice des communications,
Les Producteurs de poulet du Canada,
613-566-5911, lbishop@chicken.ca