Nous sommes là pour vous : Un message des producteurs de poulet canadiens concernant la COVID-19

L’AEUMC accorde aux États-Unis plus d’accès au secteur canadien du poulet

Ottawa, le 1er octobre 2018 – Les négociations du nouvel Accord États-Unis-Mexique-Canada (AEUMC) étant complétées, et en dépit du fait que le secteur canadien du poulet a consenti un accès additionnel à son marché, les producteurs de poulet sont soulagés que plus d’une année d’incertitude quant à l’avenir de la scène agricole au Canada soit terminée.

L’AEUMC apporte des modifications fondamentales à la façon dont les importations sont administrées et assure le maintien de la stabilité des producteurs tout en garantissant aux États-Unis une part d’accès à notre marché. Il en résultera donc une hausse de l’accès au marché équivalente à plus de 12 millions de kilogrammes. Cela s’ajoute à l’accès supplémentaire accordé dans le cadre de l’accord du PTPGP et à l’accès existant à l’OMC, représentant plus de 10,7% de notre production actuelle.

Il est important de souligner que le secteur canadien du poulet a toujours été très présent dans le commerce international. Comme 14e plus grand pays importateur de poulet au monde, nos importations arrivent en franchise de droits ou à un tarif très bas.

« Le secteur canadien du poulet est chef de file en matière de salubrité des aliments et de soins aux animaux. Il soutient plus de 87 000 emplois et contribue 6,8 milliards de dollars au Produit intérieur brut du Canada. Tout cela est possible grâce à la stabilité qu’offre le système de gestion de l’offre », de dire Benoît Fontaine, président des Producteurs de poulet du Canada.

« Alors que l’on ajoute encore à un accès déjà substantiel à notre secteur, nous comptons travailler avec le gouvernement du Canada dans la mise en œuvre de changements qui seront dans les meilleurs intérêts des producteurs de poulet canadiens. »

Ceci étant dit, le gouvernement doit maintenant plus que jamais veiller à maintenir son engagement à mettre fin aux pratiques actuelles qui coûtent à l’industrie canadienne du poulet des milliers d’emplois, des millions de kilogrammes en production perdue, des millions de dollars en revenus et des millions de dollars en contributions au PIB du Canada.

Ces pratiques frauduleuses actuelles incluent l’importation de quantités illimitées de poulet en le déclarant frauduleusement comme poules de réforme et l’autorisation des compagnies à remplacer les coupes importées de valeur élevée par des coupes domestiques de faible valeur à des fins de réexportation.

Les Producteurs de poulet du Canada étaient aussi très déçus d’apprendre l’accès additionnel sans précédent consenti par le Canada pour les produits laitiers et partagent les préoccupations liées à l’impact que ces changements auront sur le système général de la gestion de l’offre au Canada.

Lorsque des niveaux d’accès plus élevés au marché sont consentis dans les secteurs en régime de gestion de l’offre, il en résulte un affaiblissement du pilier du contrôle à l’importation qui permet aux producteurs de prévoir raisonnablement les importations et d’assurer qu’ils produisent suffisamment pour répondre aux besoins du pays.

« Sans un niveau prévisible des importations et lorsque plus d’accès est consenti, la production baisse au Canada » ajoute M. Fontaine. « Il en résulte des emplois perdus, une perte de production et une baisse d’accès aux produits canadiens à la consommation, sans faire mention d’une contribution réduite à l’économie du pays », poursuit-il.

Plus de 90 % des Canadiens sont d’avis que la gestion de l’offre est importante pour les producteurs laitiers, avicoles et ovocoles du Canada, et croient qu’il est important que ces producteurs aient le soutien du gouvernement. À la lumière des contributions du système de gestion de l’offre à l’économie, à la salubrité des aliments, aux soins des animaux et à la recherche, il est bien sensé de le maintenir.

Les Producteurs de poulet du Canada demeurent engagés à travailler avec le gouvernement du Canada pour assurer un avenir prospère et durable pour le secteur du poulet et ses nombreuses contributions au tissu social et économique du pays.

www.poulet.ca | www.producteursdepoulet.ca

– 30 –

Pour plus d’information :
Marty Brett, agent principal des communications corporatives
613 566-5926
mbrett@poulet.ca