Nous sommes là pour vous. Un message des producteurs de poulet canadiens concernant le COVID-19.

La gestion de l'offre

DÉBOULONNAGE DE MYTHES 101 : La gestion de l’offre, productivité et innovation

Il a été dit récemment que la gestion de l’offre est un système qui ne s’adapte pas au changement, empêchant ainsi la productivité et l’innovation. Eh bien, notre équipe de déboulonnage de mythes est là pour vous dire que c’est FAUX, c’est un autre mythe ! En fait, la gestion de l’offre favorise l’innovation et permet la productivité. Examinons les méthodes utilisées pour ce faire avec notre infographique: La gestion de l’offre, productivité et innovation.

Grâce à la gestion de l’offre, les producteurs planifient leur production pour assurer un approvisionnement régulier en aliments de qualité qui reflète fidèlement l’évolution de la demande des consommateurs canadiens. Dans le cadre de la planification de la production, nous utilisons un système de quotas pour veiller à ce qu’il n’y ait pas d’excédent ou de pénurie de poulet sur le marché. Le quota d’achat ressemble beaucoup à l’achat de droits de franchise, semblables à ceux d’un restaurateur : c’est un investissement en faveur de la stabilité fournie par la gestion de l’offre. Grâce à cette stabilité, les producteurs sous gestion de l’offre ne comptent pas sur les programmes d’aide et de subventions du gouvernement. Ce qui crée un secteur sain et viable dans lequel les producteurs peuvent réinvestir avec confiance dans leurs collectivités et entreprises. Sans un secteur stable, il ne peut y avoir d’investissement en faveur de mesures qui stimulent l’innovation et la productivité.

En outre, la gestion de l’offre génère des emplois non seulement dans l’agriculture et la transformation, mais aussi dans le domaine vétérinaire, les secteurs du transport, de la vente au détail, de la restauration et plus. Les producteurs ne sont pas les seuls à bénéficier de la stabilité apportée par la gestion de l’offre : tous ceux qui travaillent avec ces produits, tout au long de la chaîne de valeur, en tirent profit, ce qui a des répercussions sur les économies rurales et urbaines.

En fait, les 2 803 producteurs canadiens de poulet et les 191 transformateurs génèrent des emplois, de la richesse et aident à soutenir les collectivités agricoles dans toutes les provinces du pays. C’est une force motrice de l’économie canadienne. Plus précisément, ce secteur :

  • maintient 87 200 emplois ;
  • contribue à hauteur de 6,8 milliards de dollars au produit intérieur brut du Canada ;
  • paie 2,2 milliards de dollars en impôts (au lieu de chercher l’argent des contribuables au moyen de subventions) ;
  • achète 2,6 millions de tonnes de moulée pour soutenir, à son tour, d’autres producteurs.

La gestion de l’offre favorise également l’innovation. Par exemple, comme nous l’avons décrit dans notre Rapport sur la durabilité récemment publié, la recherche et l’innovation constituent la base qui fournit aux producteurs les informations et les outils leur permettant de protéger la santé et le bien-être des oiseaux – c’est ce qui leur permet de s’améliorer continuellement. Les Producteurs de poulet du Canada sont membres fondateurs du Conseil de recherches avicoles du Canada (CRAC), et la majorité des fonds de recherche passent par le Conseil. Près de la moitié des fonds de la recherche ont été consacrés à la recherche sur la santé des oiseaux et les solutions de rechange aux antibiotiques, et plus de 20 projets ont été financés pour traiter des questions ayant trait au bien-être des animaux.

La création et la mise en œuvre de nos programmes rigoureux en matière de salubrité des aliments et de soins aux animaux est un autre exemple d’innovation. Le programme de salubrité alimentaire à la ferme Élevé par un producteur canadien a reçu la pleine reconnaissance des gouvernements fédéral, provinciaux et territoriaux. Le programme de soins aux animaux Élevé par un producteur canadien , quant à lui, est fondé sur le Code de pratiques élaboré à l’échelle nationale. 100 % des producteurs canadiens de poulet possèdent la certification des deux programmes. La gestion de l’offre permet aux offices provinciaux des Producteurs de poulet du Canada de rendre ces programmes obligatoires dans tout le pays et leur accorde également des pouvoirs de réglementation pour les faire respecter. En conséquence, les Canadiens sont toujours sûrs d’avoir un approvisionnement régulier en poulet frais, salubre et de haute qualité, élevé selon les normes élevées de soins aux animaux auxquelles ils s’attendent.

EXAMINONS LES FAITS :

  • La stabilité de la gestion de l’offre fournit aux producteurs la possibilité d’innover et d’être productifs.
  • Les producteurs ne sont pas les seuls à bénéficier de la stabilité de la gestion de l’offre : tous ceux qui travaillent avec ces produits tout au long de la chaîne de valeur en tirent profit, ce qui influe sur l’économie canadienne.
  • Le secteur canadien du poulet génère des emplois et contribue à soutenir les collectivités agricoles de toutes les provinces du pays.
  • La recherche et l’innovation constituent la base qui fournit aux producteurs les informations et les outils leur permettant de protéger la santé et le bien-être des oiseaux.
  • La gestion de l’offre a favorisé la création et la mise en œuvre du programme de salubrité alimentaire à la ferme Élevé par un producteur canadien et du Programme de soins aux animaux Élevé par un producteur canadien .

La stabilité de la gestion de l’offre permet au secteur canadien du poulet d’être productif et d’innover.

Vous aimeriez que nous déboulonnions d’autres mythes sur la gestion de l’offre ? Envoyez-nous vos questions par Twitter en utilisant le mot-clic #JaimeEleveursdePoulet et demeurez à l’affût pour voir votre mythe déboulonné !