Nous sommes là pour vous : Un message des producteurs de poulet canadiens concernant la COVID-19

La gestion de l'offre

DÉBOULONNAGE DE MYTHES 101 : La gestion de l’offre n’est pas un puissant lobby

Écris par Bernadette Cox

Vous l’avez entendu… et nous aussi. « La gestion de l’offre est un puissant lobby », disent-ils. Or, rien n’est plus loin de la vérité. Voici les explications de notre équipe de déboulonnage des mythes sur la gestion de l’offre.

La gestion de l’offre a pour objectif de produire et commercialiser les aliments de manière à satisfaire à la demande pour du poulet, des œufs, de la dinde, du lait et des produits laitiers de grande qualité. Pour ce faire, les tendances de consommation sont surveillées dans chaque province, puis les producteurs travaillent ensemble afin de produire suffisamment et d’éviter les pénuries pour la population canadienne.

Les Producteurs de poulet du Canada détiennent deux grands mandats. Notre principale responsabilité est de veiller à ce que nos 2 800 producteurs produisent la bonne quantité de poulet frais, salubre et de grande qualité pour répondre aux besoins des Canadiens. Notre deuxième responsabilité est de représenter les intérêts des producteurs de poulet canadien et de l’industrie nationale du poulet. Ces responsabilités, de pair avec nos orientations et politiques, sont établies par notre conseil d’administration formé de 15 membres. Ce conseil d’administration regroupe 11 producteurs, désignés par les offices de commercialisation du poulet provinciaux, ainsi que des administrateurs qui ne sont pas producteurs – un représentant de l’industrie de la restauration, un de l’industrie de la surtransformation et deux de l’industrie de la transformation – qui sont désignés par leur association nationale respective. Ainsi, les intervenants qui participent à chaque étape du processus – de la ferme à la table – contribuent à l’essor des Producteurs de poulet du Canada et offrent leur expertise à l’organisation. Et tous ces gens collaborent au nom de l’industrie canadienne du poulet.

Il est vrai que les Producteurs de poulet du Canada prennent fréquemment part à des rencontres avec le gouvernement; toutefois, la plupart de ces rencontres ont lieu parce que des politiciens ou fonctionnaires les ont invités. Et s’ils le font, c’est qu’ils respectent notre travail et les résultats que nous obtenons : des résultats qui créent des emplois dans d’innombrables communautés, petites et grandes; des résultats issus de la recherche scientifique que nous appuyons; des résultats qui permettent de constamment améliorer les pratiques agricoles; et des résultats dont profitent les producteurs, transformateurs et consommateurs.

Maintenant, regardons ces résultats de plus près.

La gestion de l’offre crée de la stabilité en permettant de satisfaire à la demande des consommateurs, sans générer de surplus qui seraient gaspillés. Elle permet de plus aux producteurs d’obtenir une rétribution juste pour leurs investissements. Dans plusieurs régions du globe, les gouvernements soutiennent largement les producteurs au moyen de subventions, mais grâce à la gestion de l’offre, les producteurs canadiens n’ont pas besoin et n’utilisent pas de subventions gouvernementales pour produire leur poulet.

En fait, la gestion de l’offre est un moteur de l’économie du Canada. Par exemple, les 2 800 producteurs et les 191 transformateurs de poulet du Canada créent des emplois et de la richesse dans chaque province. Le secteur de la production de poulet contribue à hauteur de 6,8 milliards de dollars au produit intérieur brut du Canada, verse 2,2 milliards de dollars en recettes fiscales et emploie 87 200 travailleurs. Et parce que nos producteurs obtiennent une rétribution juste, ils sont prêts à investir dans leur entreprise et leur communauté, et ce sont les générations futures qui en profitent. Au cours de la dernière année seulement, 20 % des producteurs de poulet ont bâti des installations ou ont considérablement mis leur exploitation à niveau.

Les Producteurs de poulet du Canada ont également mis en œuvre avec succès des programmes pour la salubrité des aliments à la ferme et les soins aux animaux, des programmes fondés sur des données scientifiques. Nous avons comme exigence que tous nos producteurs adhèrent à ces programmes afin de nous assurer que le poulet est produit conformément à des normes strictes en matière de salubrité des aliments et de soins aux animaux. Les règles obligatoires incluent des exigences pointues propres à la prévention des maladies, à la santé des animaux, à la propreté, à la biosécurité et à la gestion de la moulée et de l’eau. De plus, nous contribuons à la recherche scientifique, laquelle sert à continuellement améliorer nos pratiques à la ferme.

À la lumière des contributions de la gestion de l’offre et des Producteurs de poulet du Canada à l’économie, à la salubrité des aliments, aux soins aux animaux et à la recherche, est-il vraiment étonnant que le gouvernement souhaite nous consulter au sujet de politiques et de programmes ?

EN SOMME :

  • La gestion de l’offre est un système de production et de commercialisation agricoles.
  • Les représentants officiels du gouvernement respectent notre expertise en production alimentaire et notre contribution à l’essor des économies nationale et locales.
  • Le gouvernement nous invite à faire part de notre expérience en matière de salubrité des aliments, de soins aux animaux et de recherche.

Les producteurs de poulet ne forment pas un puissant lobby. Ils font plutôt ce qu’ils doivent faire : utiliser des pratiques commerciales saines pour produire du poulet conformément à des normes de soins aux animaux et de salubrité des aliments fondées sur des données scientifiques.

Vous aimeriez que nous déboulonnions d’autres mythes sur la gestion de l’offre ? Envoyez-nous vos questions par Twitter en utilisant le mot-clic #JaimeEleveursdePoulet et demeurez à l’affût pour voir votre mythe déboulonné !