Leonard Klassen

Manitoba

Même si plusieurs producteurs de poulet misent tous leurs efforts sur la production d’un seul type de poulet, il existe des fermes partout au Canada qui en font plus. Leonard Klassen, avec sa femme Kim et leurs trois enfants, est producteur à « deux classes de produits » ce qui, en l’occurrence, veut dire qu’ils élèvent deux types de poulet différents.

Située près de Grunthal, au Manitoba, la ferme Klassen a deux poulaillers. Les poulets à griller ou volailles élevées pour leur viande logent dans un poulailler tandis qu’un autre accueille leurs poulets produisant des œufs d’incubation. Le fait d’avoir ces deux commodités à gestion de l’offre donne à la famille une stabilité économique et satisfait leur amour de la vie rurale. Les cinq Klassen travaillent à la ferme et chaque enfant (tous des adolescents) joue un rôle différent dans les tâches quotidiennes alors que Leonard et Kim y travaillent à temps plein. La famille embauche de plus deux travailleurs à temps partiel pour prêter main-forte lorsqu’il le faut.

Élevé sur une ferme de poulets à griller, Leonard s’est toujours passionné pour la production de poulet. Il est passé à la production de poulets produisant des œufs d’incubation et a monté son installation pendant les 20 dernières années. Puis, il y a cinq ans, sa famille a investi dans un contingent de poulet pour diversifier sa production. Sa vaste expérience dans la production des œufs d’incubation et son expérience de l’élevage des poulets à griller font de lui un intervenant idéal de l’industrie.

Leonard a une vision positive de l’industrie du poulet du Manitoba et du Canada. Il prédit que l’industrie continuera de croître, lentement, mais régulièrement.

« Nos dirigeants sont bons et nous sommes sur la bonne voie, » dit-il. Le succès de la ferme des Klassen dresse le tableau d’une industrie canadienne du poulet solide et qui le demeurera.