La santé et le bien-être de nos oiseaux sont d’une importance capitale pour l’ensemble de l’industrie, à toutes les étapes du processus, de la ferme à l’assiette. Dans la vaste majorité des cas, la capture et le transport sont coordonnés par les transformateurs, qui achètent les poulets vivants des producteurs. Des règlements concernant le transport et la transformation sont importants pour assurer le bien-être continu de nos oiseaux. Dans le cas de la volaille au Canada, le transport et la transformation sont réglementés par la Loi sur la santé des animaux que l’Agence canadienne d’inspection des aliments (ACIA) a le pouvoir de faire respecter. À l’heure actuelle, l’ACIA met à jour son règlement sur le transport et consulte activement les Producteurs de poulet du Canada pendant le processus.

En harmonie avec la Loi sur la santé des animaux, le Manuel des méthodes de l’hygiène des viandes décrit les procédures de manipulation sans cruauté et d’abattage de la volaille au Canada.

En plus des règlements, l’industrie respecte des Codes de pratiques. Il existe un code pour les pratiques à la ferme, jusqu’au moment où les oiseaux sont placés sur le camion, ainsi qu’un code sur le transport qui traite du bien-être des oiseaux en transit. On peut trouver de l’information supplémentaire sur le processus du Code sous cet onglet.

Les attrapeurs de poulet travaillent ensemble afin de minimiser le stress que subissent les oiseaux pendant le chargement, et reçoivent une formation sur la bonne manipulation et les procédures de soins.

Chaque année, les Producteurs de poulet du Canada investissent dans la recherche avicole, par l’intermédiaire du Conseil de recherches avicoles du Canada. Depuis 2010, un certain nombre d’études ont été financées afin d’améliorer le processus de transport. Les domaines d’étude incluent : les répercussions de la température sur les oiseaux, les facteurs de risque pendant le transport et l’humidité comme obstacle/guide pour le transport.

L’industrie de la volaille a travaillé avec diligence avec des partenaires dans les secteurs de la capture, du transport et de la transformation pour élargir les lignes directrices sur les soins aux animaux, de la ferme à la transformation. Grâce à ces efforts, les « Pratiques exemplaires recommandées sur les soins aux animaux dans la chaîne d’approvisionnement de la volaille canadienne, du producteur aux transformateurs » ont été mises au point en 2012, et sont examinées et mises à jour chaque année. L’industrie de la volaille compte également un certain nombre d’outils pour aider les producteurs à assurer le bien-être des oiseaux pendant le transport, dont les lignes directrices pour le transport de la volaille intitulées « Cet oiseau devrait-il être chargé? » et « Cet oiseau devrait-il être transporté? ».